[2016-2017] Équipe 1 - N3

N 08/04 St Pierraise 4 - OCC1

Fin de Phase 2  (3ème)


 

Match nul 7-7

V 25/03 OCC1 - Deols 1

Victoire 8-4

D 11/03 Chatillon 1 - OCC1

Défaite 5-8

 

Nous voici arrivé à la J5, match important pour continuer à croire à un (très) hypothétique faux-pas de Amo Mer.

Déplacement dans la banlieue Sud de Paris, à Chatillon contre une équipe qui a également bien débuté le championnat et qui pointe à la 3ème place, seulement 1 point derrière nous. Le match est important.

RdV pris à 10h30 à la salle. Pour une fois, j'arrive à l'heure, Alban et Adrien aussi. Une première. Idem, on arrive chez Val, lui aussi déjà prêt à nous attendre. Nul doute, la journée commence bien !

Pourtant, nous aurions du nous méfier de quelques (mauvais) signes annonciateurs : Val qui change toute sa raquette (nouveau bois, nouveaux revêtements) pendant qu'Adrien ne change rien (et pourtant, vu l'état de ses plaques, il devrait, lui)...Alban, quant à lui, travaille de nouveau de nuit et c'est sans avoir dormi la moindre minute qu'il se présente au RdV le samedi matin, après toute une semaine à avoir bossé à ce rythme.  Les yeux sont petits...

Enfin, on est heureux de se retrouver et Mogwli, Bagheera, Kaa et Baloo (je vous laisse deviner qui est qui …) attaque le déplacement de bonne humeur. Ah oui, c'est #LeLivreDeLaJungleFaitDuPing depuis que Bagheera, célèbre Panthère noire, a rejoint le cercle des sponsors du club. Bienvenue donc à Jaguar (#HowAliveAreYou) et Land Rover (#AboveAndBeyond).

On discute donc de voitures et bien sur, on refait le match du PSG de la semaine, qui a très fortement marqué (tous) les esprits (Sauf Corinne et David qui sont contents...). On sent même que ce déplacement à Châtillon, à Paname est peut-être un signe. #CaSentLe Traquenard !!! Adrien s’amuse même à prendre une petite photo dans la voiture pour faire le buzz (#AdrienVeutEtreCélèbreMaisYArriveraPas) :

La route nous emmène donc au Mans, où l’on s’arrête pour manger. Pizza del Arte, Val semble bien connaître, il pourrait y aller les yeux fermés. Même si on n’a pas forcément trop faim, on passe en mode régime et 3 pâtes Carbonara et 1 pizza Miel/Chèvre sont commandées. Et 2 sirops de fraise… Nous nous amusons aussi à voir les commentaires sur la photo facebook qui s’amoncèlent (#HeitzmannLeDernierDesMohicansAJouerEnMegaspin). On apprend (même si on s’en doutait) qu’Adrien est un escroc (#AdrienRocancourt) puisqu’il n’a toujours pas donné au gagnant de sa page Dupuy-Verdier Show la chemisette Butterfly tant promise (au fait, Julien C., si tu lis ce CR,  tu es le grand vainqueur de ce concours, tu peux réclamer ton dû !).

Allez, un petit dessert rapide et le reste du voyage se passe sans encombre. #CaSentLeTraquenard qui trotte dans la tête, comme un mauvais refrain…Comme nous avons un peu d’avance, on profite pour aller rendre visite au frère (Benoit) et à la belle–sœur (Aurélie) d’Alban, qui habite à 2 pas de la salle. Cela s’avèrera utile pour la suite mais j’y reviendrai…Donc, un petit café plus tard, on prend congés et on se dirige vers le stade municipal de Châtillon où se trouve la salle. #CaSentLeTraquenard...

On se change rapide dans un petit local qui fait guise de vestiaire (voyez, on sourit encore) :

...et on apprend très vite qu’il n’y a pas de douche. Alors là, je m’arrête 2 secondes car c’est la 1ère fois que je vois cela. Une salle sans douche !!!!! (et je vous épargne les toilettes à la turc, dehors…). #CaSentLeTraquenard. D’ailleurs, cela ne sent pas que le traquenard, cela va sentir aussi le fauve dans la voiture pour le trajet du retour. Seule solution : ne pas suer mais avouez que c’est un peu compliqué…

Le match commence, et commence plutôt bien. Val et moi assurons les 2 premiers points même si Val est contraint à la belle contre le jeune Clément, qui  joue sans complexes pendant que Val n’arrête pas de contempler, dubitatif, sa nouvelle raquette. Dès la fin de son match, non content de celle-ci, il décide même de changer de bois et recolle à la hâte ses plaques sur son ancien bois. Pas forcément simple d’attaquer un 2ème match dans ces conditions. Il s’inclinera donc pour sa 2ème rotation. Entre temps, #AdrienRocancourt dompte Vivien mais Alban souffre déjà de son manque de sommeil avec des jambes un peu lourdes. Nous sommes donc toujours encore devant en menant 4 à 2. La rotation suivante nous confirme que le #CaSentLetraquenard prend forme : Adrien et Alban s’inclinent, suivi très rapidement par les 2 doubles. 6/4 pour les locaux. On commence à avoir la tête dans la sac. On entretient encore l’espoir quand je me défais de Vivien mais la défaite d’Adrien sur la table d’à côté maintient les locaux avec 2 points d’avance. 7/5. Malheureusement, pas de miracle de Val sur l’excellent défenseur et base adverse malgré une nouvelle belle et Alban, fatigué, ne pourra rien non plus. Défaite donc 5/8.

 Bon alors, plusieurs explications pourront expliquer cette contre-performance :

  • Je commence en faisant mon mea-culpa avec mes livescorings (#ArreteAvecTesLivesScoringHeitzmannTuFaisChier) que je ne ferai plus d’ailleurs, c'est promis (annonce solennelle),
  • Le fait que l'on n’a pas fait de LotoFoot sur ce déplacement (#CaenVaEncorePerdre),
  • Un manque flagrant  de confiance général (#JeNeSaisPlusJouerAuPingCestGraveDocteur),
  • De la fatigue (#ArggghhLesHorairesDeNuit)
  • Ou …..une salle de ping sans douche (#CaSentFortDansLaVoiture)?

Bref, peut-être un peu de tout cela mais finalement, pas le dernier en tout cas, car le frère et la Belle-sœur de Alban nous ont gentiment accueilli chez eux après le match pour que l’on puisse prendre une douche et nous avons partagé avec eux des pizzas avant de reprendre la route de retour. Encore merci de votre acceuil.

 On perdra d’ailleurs rapidement Alban (#AhhhhQuilEstBonDeDormir).

 Alors, RdV maintenant le 25 Mars à 17h00 à la salle Paul Janson à Cesson pour la réception de Déol TT.


V 25/02 OCC1 - Le Chesnay 1

Victoire 8-3

Nous voici déjà en J4 avec la réception de Le Chesnay, crédité depuis le début de la phase de 2 victoires et 1 défaite.
Une équipe donc à prendre au sérieux.

Heureusement, malgré le dernier samedi des vacances scolaires, tout le monde est disponible.
On en profite même pour parfaire notre préparation dans la semaine en multipliant les entraînements à partir de Mercredi, avec le retour de vacances de Cap'taine Val. Alors, ce fut de belles vacances pour lui, dans une sublime location où il a pu parfaire, parait-il, sa préparation physique (salle de sport privée, piscine, jaccuzi...).
Même si j'ai l'impression qu'il a un peu forci, il me démontre le contraire par les chiffres, j'ai pu prendre une photo lors des mesures :


Le retour à la table sera donc un peu plus douloureux que prévu...

Nous voilà donc à nous retrouver mercredi, jeudi et même vendredi pour taper la balle, j'en profite même pour faire jeudi 2 entrainements entre la fin d'après-midi et le soir. Trop motivé !
On se rend compte aussi que Alban bosse de nouveau de nuit car on le voit arriver aux entrainements, alors qu'il vient de se réveiller, avec une coiffure pas aussi nette que d'habitude, avec quelques épis :


Mais la bonne humeur est là, aidée encore une une fois par un Adrien qui a 2 objectifs ambitieux cette semaine : arriver samedi après-midi dans un "état" compatible avec la pratique de notre sport niveau National et faire le moins de fautes possibles au code, qu'il bosse maintenant d'arrache-pied.

Arrivés à la salle un peu plus tôt que d'habitude pour monter la salle et nous accueillons rapidement nos adversaires du jour. D'ailleurs, leur meilleur élément est absent, pour cause d'examens d'agrégation, remplacé par Kamal.

On s'échauffe bien, malgré que notre jeune louveteau Adrien nous mette en fond sonore NRJ, une radio de d'jeunes, où je ne retrouve pas mes titres préférés. J'arrive à basculer 20mns avant le début de la rencontre sur Virgin Radio, bien sur en me faisant chambrer au passage par mes gentils coéquipiers.

Le match démarre donc, 1 partout après les 2 premiers matches : Alban pas encore dans le rythme malgré son échauffement (un footing d'avant match où il croisera Adrien en train lui aussi de s'échauffer...en fumant une cigarette !), tandis que Valentin me fait mentir sur sa condition physique en disposant de Alexandre.

2ème rotation : Adrien s'est bien échauffé en s'imposant 3 sets secs. De mon côté, Virgin Radio a réveillé mes sens, je m'impose aussi 3/0. le score : 3/1, le break est fait.
Malheureusement, Val va ensuite tomber sur un os, Félix de son prénom. Un match à oublier, donc on en parle pas. Alban donnera du fil à retordre à Alexandre mais s'inclinera 3 sets à 1. Le chesnay recolle donc à 3 partout.
Heureusement, Adrien, qui a fait 4 fautes la veille en préparation de son code (une première, sous les 5 fautes, youpiiiieee !) continuera sa bonne journée et je ferai de même en disposant de Kamal, diminué par un dos récalcitrant.
On refait le break : 5/3 avant les doubles.
Pour une fois, nous passons les 2 doubles. La paire Adrien/Alban n'aura besoin que d'un set, Kamal ne pouvant plus défendre ses chances, blessé au dos et devra abandonner.
Val se ressaisit bien après sa défaite (oui oui, on en parle pas) et nous apportons un 7ème point  en 4 sets.
Pour ce qui sera la dernière rotation, Val et moi réussissons alors à passer les 2 matches suivants pour nous adjuger une belle victoire 8/3.

Un beau succès, sérieux. Après un apéritif sympathique et discussions agréables avec nos adversaires du jour, nous finissons au restaurant comme d'habitude où nous parlons gastronomie, de viande "Charal" plus ou moins tendre et échangeons comme souvent, de bonnes et franches rigolades.
Vivement le prochain match, le 11 mars : déplacement à Chatillon !

François.


Edit : Bon, je me suis trompé pour Val, je vais devoir faire mon méa culpa (car j'ai envie d'être sélectionné pour le prochain match), j'ai retrouvé la bonne photo :


V 11/02 Argentan B. 4 - OCC1

Victoire 8-6

J'ai beaucoup de retard dans mes Compte-rendus...


Un petit retour (très) rapide sur les 2 premières journées :

  • J1 : une très bonne entame de phase avec une belle victoire chez nos amis de Fouesnant où malheureusement j'ai dû laisser une cheville (entorse bénigne ligament externe) à cause d'une table mal rangée au fond d'une aire de jeu (à méditer)
  • J2 : un excellent match nul au goût (a)mer sur une belle équipe de Mer TT qui descend de N2 (7ème en première phase), puisque nous sommes derrière d'un set si un goal particulier est envisagé...J'ai joué avec la cheville en vrac, contre l'avis de tous (médecin compris) mais bon, content d'avoir participé à ce match avec du spectacle, du suspens et des spectateurs heureux.


Il fallait donc confirmer cet excellent début de phase du côté d'Argentan dans l'Orne.
Je ne vais pas revenir sur les histoires folles de show sur YouTube qui a fait un perdre la tête de notre champion Adrien, ni de ses nouveaux copains : Dragan, Simon,...
La bonne nouvelle c'est que ma cheville va mieux mais je reste un peu inquiet sur ce déplacement car Adrien a décidé de prolonger la magnifique victoire de Thorigné en N1, jusque tard dans la nuit......voire jusqu'au petit matin...voire jusqu'à midi...heure à laquelle Alban avait la lourde de tâche d'aller le chercher, sans savoir qu'il allait devoir le réveiller ...
Je retrouve donc Alban à la salle avec l'oeil vif et Adrien avec l'oeil ... beaucoup, mais beaucoup moins vif !

Nous voici partis pour Argentan, après avoir récupéré Val chez lui en passant. Sur la route, l'ambiance est bon enfant, comme d'habitude.
Arrivés à Argentan, nécessité de trouver une boulangerie (Adrien DOIT manger car sans avoir rien avalé depuis la veille au soir, il tangue) et Val doit prendre des forces - mais lui, c'est classique, sa fameuse collation d'avant match. On s'arrête aussi au troquet du coin et nos joueurs à la mode FdJ font un Amigo (les connaisseurs apprécieront) et nous remplissons nos grilles de loto foot. Comme d'habitude, je mets Caen vainqueur (à l'extérieur, même pas peur) et comme d'habitude, je vais avoir tort...

Arrivés à la salle dans les temps où une belle affiche annonce la rencontre. On est donc à la bonne adresse (voyez l'oeil vif du basset -le chien-) :

 


Les 3 joueurs "valides" partent à l'échauffement pendant que le 4ème part...à la douche. Alors, c'est sûr, c'est curieux mais croyez-moi sur parole, c'était mieux ainsi.
Nos adversaires sont déjà eux sur les tables et on voit de suite qu'il faudra être costaud : 3 numéros (190/470/740) et un 16.
On prend néanmoins un excellent départ : 2/0 à la 1ère rotation et 3/1 à la 2ème. Alban prend un set sur le 190 en sortant un excellent match et "Oui Oui, il est là le jeu", Adrien gagne contre le 16...
Confirmation à la rotation suivante où on passe à 5/1.Même si on aurait pu tourner à 4/2 sans un formidable retournement de situation dont Val à la secret (et comme dit Adrien, dans un moment de lucidité : "il s'en sort toujours cet escroc.."). Donc, Val se sort miraculeusement du piège Frédéric car mené 1/2, 5/10 dans le 4ème, il s'impose 3/2 16/14 ! On a arrêté de compter les balles de match sauvées.
On prend avec grand plaisir ce point et on passe donc à 5/1. Soulagement dans l'équipe.
Dernière rotation avant les doubles : Alban confirme son bon niveau de jeu pendant qu'Adrien ne peut rien contre Wei-guo.
Les doubles : 1 partout balle au centre, on résiste bien avec Alban sur la meilleure paire adverse mais sans réussir à conclure à la belle. Val fait le Job (Adrien dormait sur son épaule en jouant).
7/3 donc. La suite : Val ne pourra rien malgré un bon match sur la base adverse et Alban également crédité d'un excellent match sur Cédric, ne parviendra pas à conclure, même si, encore une fois, il n'est vraiment pas passé d'une excellente perf.
7/5. Aie, on a du mal à conclure. Heureusement, je finis ma belle journée en m'imposant 3/0 sur José, juste le temps de voir Adrien sombrer : aujourd'hui, pour lui, 3 simples + 1 double, c'était trop lui demander. Il a assuré le minimum syndical et cela nous va bien au final avec cette belle victoire 8/6. Guy Roux nous dirait : "bon résultat, le maintien est quasiment acquis !".

Douche rapide (et une 2ème pour Adrien...) avant de se retrouver au restaurant avec une partie des joueurs adverses (N3 et N1). Adrien a faim, c'est bon signe, il fait "entrée/Plat/dessert". Encore plusieurs crises de fou-rire à table avant de reprendre la route pour le voyage de retour où nous perdrons rapidement Adrien (voyez sa main droite, à l'image des jeunes - et moins jeunes maintenant -, à chaque instant, quelque soit les situations, ils restent connectés) :

 

Prochaine journée : à la maison, le samedi 25 Février à 17h00 à la salle Paul Janson contre "Chesnay AS1" (n°550/n°720/n°940 et un classé 19). Promis, Adrien sera réveillé.

N 21/01 OCC1 - Mer 1

Match nul 7-7

V 14/01 Fouesnant 3 - OCC1

Victoire 8-4

D 10/12 Grand Quevilly 1 - OCC1

Classement en fin de phase 1



Défaite 4-8

Nous voici arrivés à la dernière journée de cette 1ère phase. Nous abordons relativement décontractés ce match contre le leader Grand Quevilly.
RdV pris à 11h samedi.
En attendant Val et Adrien au RdV, Alban et moi papotons avec Laurence rencontrée devant la salle et je commence à me dire que si nos deux leaders ne se pointent pas, on embarquera Laurence pour venir renforcer l'équipe. Même pas peur...
Pas le temps d'envisager ce scénario, je vois pointer au loin la voiture blanche de Val.
Tous le monde (sauf Laurence) s'engouffre dans notre voiture direction Mondeville pour la halte repas.

L'ambiance est bon enfant dans la voiture (mais cela, vous le savez déjà Dupuy (pardon, depuis...) que l'on a recruté Adrien).
On cherche à savoir si Grand Quevilly rejoindra l'échelon supérieur quelque soit le résultat du jour et on fait des paris (comme d'habitude) sur qui, selon nous, risque de descendre... Depuis la précédente journée, nous savons que ce ne sera pas nous et cela nous va bien !
On en arrive même à tirer au sort dans la voiture la composition des doubles et l'ordre (désolé, j'ai perdu les petits papiers que je voulais prendre en photo)  : le hasard tirera Val/François en double 1 et Alban/Adrien en double 2. Et la, je me dis qu'on va encore faire aujourd'hui chou blanc sur les doubles !!!!...

Pour changer, après négociation rapide car tout le monde est vite tombé d'accord, nous décidons d'aller manger à Pizza Del Arte au centre commercial Mondeville 2 et là, les ambitions de chacun s'affichent dans les assiettes : Val pates carbo,
Alban (oups, je ne sais plus lesquels, mais pâtes aussi!), Adrien (salade) et moi (pizza). Je passe sous silence les desserts, car seul Alban résiste.
Après ce bon repas, on reprend la route et là, premier coup du sort, on apprend qu'Adrien n'a que très peu dormi la nuit d'avant, ce qui se confirme :

On arrive tranquille du côté de Rouen et Val, habitué des lieux, nous emmène directement au PMU du coin pour boire un petit coup mais surtout, s'adonner à un sport favori (avec modération...) de certains dans cette équipe (après le ping bien sur !). Là, 2ème coup du sort, Val ne gagne rien au cash (ou 5€ et ne récupère pas sa mise) et se venge aussitôt sur des Parions sport,
tandis que Adrien essaie d'autres jeux à gratter dont j'ai oublié le nom. Sans rien gagner non plus ou si peu, qu'il réinvestit et donc reperd aussitôt. Ah les jeunes...

Allez, on est venu pour jouer donc il temps de prendre congés et 2 mns après (Merci val), nous voici à la salle.

Première impression, on aura chaud puisque la salle est bien chauffée et conditions de jeux rapides après les premiers échanges. Grand Quevilly, même sans leur espagnol, c'est 300/400/800 et 18, une belle équipe.

La deuxième impression, c'est que le bandeau acheté par Adrien le matin même pour tenir en respect ses cheveux quelque peu récalcitrants lui donne indéniablement une classe naturelle... :

 


Première rotation équilibrée même si Val ne peut se défaire de Nicolas à la belle malgré des balles de matches, je ne tremble pas de mon côté pour infliger un bon 3/0 à Paul. 1/1.
2ème rotation et 2ème coup du sort avec la défaite d'Adrien, comme Val à la belle, sur la base adverse sur un looooonnnnnng match dont Adrien a le secret. Heureusement, on se ne laisse pas distancer avec le très bon résultat d'Alban qui se défait du 800. Alban, "faut pas que tu recules et que tu joues simple", tu le sais et là, ca paie. 2/2.
3ème rotation, Val enchaine pour apporter son point et je perds 0/3 sur le défenseur (je fais jeu égal aux 2 premiers sets avant de lacher plus au 3ème). 3 partout, on reste au contact.
Justement, on perd contact à la 3ème rotation où Adrien voit sa courte nuit ressurgir et Alban ne peut rien face à Vincent, la base adverse. 3/5.
Allez, on recolle avec les doubles. Ah ben non, c'est vrai, on ne gagne plus de doubles donc...on ne recolle pas, on se fait encore plus distancer. 3/7.
Malheureusement, sur la dernière rotation du jour, Val cède encore à la belle et Adrien va s'arracher pour apporter le 4ème point. 4/8.


Sur ce match, chacun a apporté un point. Et chacun a au moins cassé une balle, voir 2.. ah là là, ces balles plastiques, on en casse, on en casse...

On finit donc par une défaite mais sans conséquence. On a hâte d'attaquer la prochaine phase après cette très belle 3ème place partagée avec Proville et Kremlin.
Ce sont donc Elancourt et Bully qui descendent dans cette poule de dingue.

Avant de retourner vers Cesson, on retourne au Del Arte (celui de Grand Quevilly cette fois-ci) et je ne vous dirai pas ce qu'on a mangé. Si je vous dis que c'était forcément léger, vous me croyez non ?

V 03/12 OCC1 - Proville 1

Victoire 8-2

Nous étions attendus suite à la déconvenue du précédent match contre Annequin et cette défaite sans gloire. Nous avons donc bien réagis et réalisé le match quasi-parfait pour se défaire d'une belle et sympathique équipe de Proville. Victoire sans appel. Le maintien est acquis dans cette poule de ouf (comme dirait Bengous). Bravo à toute l'équipe et dernier match à venir dès le WE prochain sans pression chez le leader Grand-Quevilly pour tenter de finir la phase en beauté.

Je vous l'accorde, ce CR n'est pas à la hauteur de l'affiche annonçant cette rencontre (encore mille fois bravo Cécile, du très grand art, tu as mis la barre très haute, faudra confirmer !).

Je me suis dis que j'arriverai sans doute à faire plus court que le résumé de la R3, déjà pas très long...ben, voilà qui est fait !

 


D 19/11 Annequin 1 - OCC1

Défaite 5 - 8

 

Une légende Cessonnaise dit que les matches se gagnent la semaine d’avant. Nous avions donc de quoi nous inquiéter : Val nous annonce le WE dernier qu’il est blessé, une déchirure musculaire sous l’omoplate confirmée lundi.

Une chaîne de solidarité sans précédente se monte alors pour venir en aide à notre leader : nous faisons revenir de Nantes notre nouvelle Osthéo attitrée (cf précédent CR…).

es RdVs sont pris, les Directeurs Sportifs envisagent tous les cas de figures (jouera, jouera pas !) et l’équipe fait corps derrière notre nounours.

En un mot, la semaine commence mal, notre grizzli est atteint. 

 

La semaine se poursuit au gré des remontées plus ou moins alarmistes, le pire étant le jeudi midi, où l’on voit Val entrant dans la salle pour jouer en tenant son bras en écharpe, les traits tirés. Bref, cela ne va pas ! Mais, il en faut plus pour abattre un ursidé aussi massif (184cm, 88kgs).

Le match contre Annequin est important, tout le monde le sait, et même diminué, on a rapidement compris qu’il jouera. Il est comme cela le Val, depuis qu’il a vu l’égyptien évoluer au JO, il sait que tout est possible. Respect !

Même si on est d’accord, il n’en est pas encore là…

Pour combler la liste des mauvaises nouvelles, Adrien, notre jeune loup, traine un mal de gorge terrible et la maladie pointe son nez, il n’a même pas pu diriger son entrainement du mardi soir. Heureusement, les numéros 3 et 4 de l’équipes semblent être en forme, l’histoire dira qu’on aurait sans doute préféré que l’on soit malade également....

La journée a bien commencé, Adrien a été acheter du pain frais en courant, tôt le matin pour s’échauffer (10 heures avant le match, va comprendre….), pour prendre son petit déjeuner avec sa maman. Il est déjà dans son match, toujours malade mais dans son match !

RdV pris samedi 9h à la salle. Val arrive avec 10mns de retard et je crois comprendre que l’on peut remercier Cécile car sinon, il serait arrivé avec 30 mns de retard…

Mais, la bonne nouvelle, c’est qu’il a l’œil vif, cela se voit tout de suite. Le grizzli est de retour, affaibli certes, mais prêt à en découdre.

Départ donc pour un long déplacement, plus de 500kms. Sur la route, Adrien, comme à son habitude, nous fait marrer avec ses vidéos que je vous encourage à regarder (bengous trump, bengous pokemon, serge le mytho a arrêté l’école, Serge bientôt sur PlayStation…). Bref, on se marre bien, on est détendu, comme le dos de Val.

On élabore aussi la stratégie du match. On s’accorde tous (enfin, presque tous car Adrien pique un petit somme…) pour dire qu’on verra comment se sent Val mais sinon, on fera du classique.

Petit Stop sur une aire d’autoroute pour manger à une cafétariat près d’Abbeville.

Adrien trouvant même le temps de nous envoyer

depuis les WC de cette aire d’autoroute 

la photo suivante (cliquez dessus, vous comprendrez mieux...).

L’histoire ne dit pas s’il s’en est sorti…

Il est vraiment solide Adrien, il est vraiment solide !!!!

 

Nous reprenons la route, on change de conducteur pour la dernière heure et demi. Nous voyons nos premiers terrils (les ch’tis prononce « terry »), on arrive !

Arrivés sur place, on se perd dans les méandres et autres travaux pour enfin trouver un Leclerc qui nous permet de faire le plein mais aussi de faire nos traditionnels paris sportifs et jeux de grattage pour certains. Notamment le cash, où Valentin explose de rire dans la voiture nous emmenant à la salle lorsqu’il nous annonce qu’il a gagné 100€ (« 100 boules » comme il dit, d'autres disent "100 patates" -cliquez dessus !). Il a une tactique, toujours gagnante, mais chuuuut…Cela a le mérite de complètement débloquer le dos de Val, plus rien ne peux lui arriver aujourd’hui. A côté, Alban ne gagne rien au grattage…

On arrive à la salle, on s’échauffe et cela commence. Première rotation, Val confirme qu’il tiendra sa place, Adrien se démène sur la base adverse et s’inclinera 3/1 après un superbe match, vraiment un beau match avec de la hargne et des rebondissements !!!! 1 partout, un moindre mal. Je rentre alors en piste avec Alban pour la 2ème rotation, ces 2 matches vont nous faire mal et peser sur le résultat final. Alban, absent, s’incline sèchement 3/0 contre le 17 (« je ne vois pas la balle » - j’ai pensé à un moment prêter les lunettes d’Adrien mais comme il ne les a toujours pas retrouvées...) et je n’arrive pas de mon côté à débloquer mon bras et mes jambes pour m’incliner à la belle après une piètre prestation contre le n700. Nos adversaires du jour font le trou (3/1 pour eux). Allez, pas grave, ce n’est pas fini…Nouvelle rotation, Adrien et Val remettent les pendules à l’heure. 3 partout.

Alban s’incline alors logiquement sur la base adverse (3/4) et j’essaie de m’arracher sur l’autre 400 pour recoller. Les efforts sont vains même si je me défends mieux que mon 1er match mais je dois une nouvelle fois m’incliner à la belle. Annequin reprend 2 points d’avance. 3/5. Les doubles. On garde les mêmes. Alban et Adrien s’inclineront logiquement sur la meilleure paire adverse et dernier match qui nous assommera, nous perdons notre 1er double avec Val depuis belle lurette. Cela me vaudra d’ailleurs, à juste titre, des moqueries sur la route du retour quand, après une 1ère balle de match sauvée, je suis receveur et je laisse rebondir la balle 2 fois sur service court adverse, sans réaction. « Mannequin challenge » me soufflera gentiment le trublion Adrien … 3/7, les carottes sont cuites. Très petites chances de croire encore au match nul car nos deux leaders sont impériaux et disposent des 2 numéros 400 locaux. 5/7. Derniers matches, Alban s’incline 3/1 et nos adversaires sortent logiquement vainqueurs (8/5). Ma dernière victoire, à l’arrachée à la belle sur le 17, ne comptant pas…

Nous n’avons pas été suffisamment solides dans les moments clefs. Annequin mérite sa victoire et on repart la tête basse.

Le prochain match contre Proville sera déterminant pour le maintien, la bonne nouvelle, c’est à la maison.

On est meilleur chez nous car on se rend compte que les longs déplacements ne nous ont jamais réellement porté bonheur (et là, je parle notamment pour moi, sans doute le poids de l’âge, le vétéran que je suis voyage moins bien…).

Donc, la seule conclusion de ce CR, c’est :